« Back

Anxiété et crises d’angoisse

Le stress, qu’il soit mental ou émotionnel, déclenche une série de mécanismes physiques en stimulant le système sympathique tout en produisant des changements biochimiques et physiologiques qui amènent de nombreux symptômes physiques de stress, d’anxiété et même des crises d’angoisse. Il est bien évident que la respiration est directement affectée par l’état d’esprit. En période de stress émotionnel ou de tourmente, le rythme respiratoire change de manière drastique. Il devient plus rapide, superficiel et irrégulier. Il arrive même que des gens retiennent leur respiration lorsqu’ils vivent de grands stress, ayant pour conséquence une accumulation de dioxyde de carbone dans le sang.

Le yoga du rire permet un bel entraînement cardiovasculaire et provoque une structure respiratoire particulièrement bienfaisante. L’air résiduel des poumons se trouve remplacé par de l’oxygène, ce qui réduit le dioxyde de carbone des poumons, contribuant par le fait même à prévenir les infections pulmonaires. En modifiant la structure respiratoire de respiration superficielle à profonde, on stimule le système nerveux parasympathique qui est la partie « froide » du système nerveux automatique, contrairement au système sympathique qui s’éveille avec le stress. Ce phénomène scientifique, combiné aux respirations du yoga, fait du yoga du rire un régime d’exercice unique pour relâcher le stress et soulager l’anxiété.

  • Hits: 628
Bookmark and Share